La garde côtière veille sur la mer

Garde côtière

Actualités

  • 19.07.18

    La Politique scientifique fédérale est le fier propriétaire du bâtiment de recherche océanographique belge Research Vessel A962 Belgica, ou RV Belgica. Après plus de 33 ans de bons et loyaux services, il est apparu clairement que le RV Belgica devait absolument être remplacé.

    Le marché public pour l'acquisition d'un nouveau navire de recherche multidisciplinaire a été lancé avant l'été 2017. Le marché a été récemment attribué au chantier naval Freire Shipyard. La construction est prévue à partir de début 2019 et la livraison du navire fin 2020. Un site web spécifique sera bientôt lancé où vous pourrez suivre le processus de design et de construction de plus près.  

    Le navire est mis à la disposition des scientifiques belges afin de mener des activités de recherche en mer. Notre partenaire garde côtière Directions Operationelles (DO) Nature de l’Institut Royal Des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB) est responsable de la gestion budgétaire du navire, des instruments scientifiques et de la programmation des campagnes scientifiques. Notre partenaire garde côtière Composante Marine de la Défense fournit l’équipage et le soutien opérationnel, de même qu’un quai de stationnement dans sa base de Zeebrugge.

    Le RV Belgica navigue en mer jusqu’à deux cents jours par an et surveille la qualité de la mer du Nord en collectant de manière permanente toutes sortes de données en rapport avec les processus biologiques, chimiques, physiques, géologiques et hydrodynamiques qui y ont lieu (monitoring).

     
     

     

  • 05.07.18
    avion de la Garde côtière©KBIN_KelleMoreau

    Depuis 2016, l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRScNB), notre partenaire dans la garde côtière, utilise à bord de l’avion de surveillance de la garde côtière un renifleur électronique pour le contrôle de la pollution atmosphérique causée par les navires. Ce capteur mesure les émissions des navires, ce qui permet d’évaluer la teneur en soufre du carburant qu’ils utilisent. Cette méthode permet un suivi plus efficace des normes d’émission des navires ainsi que l’identification de contrevenants potentiels.

    Notre pays est un véritable pionnier dans ce domaine. Nous coopérons déjà avec les Pays-Bas, mais d’autres pays riverains de la mer du Nord envisagent actuellement de suivre l’exemple belge. Ce programme de surveillance a non seulement suscité beaucoup d’attention au sein de l’UE, mais notre approche est même connue au Canada et en Chine!  L’intérêt international motive nos scientifiques de la surveillance aérienne belge à continuer à développer une approche commune de la pollution de l’air engendrée par les navires. 

    www.naturalsciences.be

  • 03.07.18

    Le 13 juin 2018, cela fait officiellement un an que BE-Alert a été lancé. BE - alert est un système de notre partenaire garde côtière Centre de crise - Service Public Fédéral (SPF) Intérieur pour aider les communes a avertir leurs habitants pendant des situations d'urgence. Après un an, les résultats sont prometteurs: 407 communes se sont joints, BE-Alert a alerté la population lors de 46 situations d’urgence et la base de données nationale contient 330.451 adresses enregistrées. Le centre de crise souhaite encore étendre ce système. C'est pourquoi le 5 juillet, ils organiseront un test d’alerte de grande ampleur.

    www.crisiscentrum.be

  • 25.06.18

    Tout comme dans les eaux intérieures, le Secrétaire d’Etat à la Mer du Nord Philippe De Backer veut introduire le permis bateau pour les navires de plaisance de grande taille ou à haute vitesse en Mer du Nord pour garantir la sécurité en mer. Afin de garantir la sécurité, tout plaisancier naviguant un bateau de grande taille ou à haute vitesse devra démontrer ses capacités de naviguer par un brevet. Il y aura une période transitoire et il y aura des exceptions, par exemple pour les jetski. Tous les brevets actuels restent valables. Les titulaires d’un brevet ne doivent donc pas repasser des examens.

    Ces plans cadrent entièrement dans la réforme de la législation sur la navigation de plaisance. Il avait déjà décidé de simplifier les règles notamment pour la navigation de plaisance à des fins commerciales.

    http://www.philippedebacker.com/

     

  • 11.06.18

    Jeudi 24 mai, notre partenaire garde côtière Service Public Fédéral (SPF) Mobilité et Transports a ouvert l'exposition "1914-1918, nos héros oubliés sur mer et dans les airs". Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre, le SPF Mobilité et Transports a choisi de mettre en avant le rôle de la marine belge en exposant des archives inédites du personnel de l'Administration de la Marine, illustrées de photographies d'époque.

    L’exposition se tiendra jusqu'au 13 janvier 2019 au War Heritage Institute à Bruxelles.

    War Heritage Institute 
    (Site du Musée Royal de l’Armée et d’Histoire Militaire) 
    Parc du Cinquantenaire 3, 1000 Bruxelles 
    www.warheritage.be

  • 14.05.18

    Notre partenaire garde côtière Service Public Fédéral (SPF) Mobilité et Transport est à la recherche d'un Attaché stratégique en navigation (marchandises dangereuses, sécurité et environnement). Postuler est encore possible jusqu'au le 18 mai.

    En savoir plus? SPF Mobilité et Transport ou Selor

  • 12.03.18

    Vendredi le 9 mars 2018, les partenaires garde-côtes se sont retrouvés pour la réunion de lancement du projet MAritime Information Data Exchange Network (MAiDEN). Ce projet est cofinancé par le Fonds européen pour les Affaires maritimes et la Pêche. Dans le cadre de la politique maritime de l'UE, la direction générale des affaires maritimes et de la pêche de la Commission européenne a apporté son soutien à l’appel à propositions pour « la mise en œuvre de l’environnement commun d’échange d’informations (CISE) dans le domaine maritime de l’UE ». L’un des trois projets réussis, MAiDEN, a reçu une subvention de € 749.608, ce qui devrait faciliter l’échange d’informations entre les partenaires.

    A cette fin, une convention de subvention a été signée entre l'Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises (EASME), au nom de l’UE, et la Direction générale (DG) Navigation du Service public fédéral (SPF) Mobilité et Transports. La coopération interne avec les partenaires du projet, à savoir : le Gouverneur de la Province de Flandre occidentale, la composante marine du Ministère de la Défense, l'Administration générale des Douanes et Accises du SPF Finances, la Police maritime et l'Agence des services maritimes et côtiers (MDK), a été confirmée dans la résidence officielle du Gouverneur lors de la signature de deux accords.

    Lors de la réunion d'aujourd'hui, tant le contexte politique de l'UE en matière de sécurité maritime que les objectifs du projet ont été présentés. D'autres dispositions pratiques ont également été examinées, telles que l'établissement de rapports et les dispositions financières, ainsi que la communication.
    A partir du 1er mars 2018, les partenaires garde-côtes ont deux ans pour mener à bien le projet. L'interconnexion des réseaux de données et de communication permettra un meilleur fonctionnement de l'échange d'informations et une image plus précise du trafic maritime pourra être dressée. Voilà donc de bonnes nouvelles pour les opérations futures et la sécurité en mer du Nord!
     

  • 20.02.18
    ©CentredeCrise-SPFIntérieur

    Notre partenaire garde côtière Centre de Crise du Service Public Fédéral (SPF) Intérieur cherche un ICT project manager outils de crise (crisis tools).
    Il s'agit d'une fonction statutaire. Il est possible de postuler jusqu'au 5 mars 2018. 
    En savoir plus? www.selor.be 

  • 05.01.18

    Notre partenaire garde côtière l'Unité de Gestion du Modèle mathématique de la mer du Nord (UGMM)/l'Institut royal des Sciences naturelles (IRSNB) a publié un rapport sur l'impact écologique des parc éoliens en mer en Belgique.
    Le rapport examine notamment 'hydromorphologie, les nuisances sonores sous-marines, les invertébrés des substrats durs, les mammifères marins et la détection grâce à un radar aviaire des oiseaux marins. Vous trouverez quelques résultats remarquables du rapport sur le site-web de l'UGMM/IRSNB ou téléchargez-le ( en anglais) dans son entièreté.

  • 04.12.17
    Mer du Nord2050©Belgian Navy

    Ce 20 décembre, le Secrétaire d'Etat à la mer du Nord, Philippe De Backer, présentera la vision à long terme sur la mer du Nord jusqu’à 2050.
     Il y a environ un an, le Secrétaire d’Etat a lancé l’élaboration du texte de vision à la Mer du Nord. Plus de 100 parties prenantes, y compris les secrétaires garde côtière et les partenaires garde côtière, ont coopéré intesivement pendant six mois et ont contribué à la rédaction des trois rapports finaux qui ont mené au développement de la vision sur la partie belge de la Mer du Nord.
     
    Le 20 décembre 2017 - Marinebasis Zeebrugge, Graaf Jansdijk 1, 8380 Zeebrugge 
     
    Accueil à partir de 13:30 h
    14:00 h :                  Accueil par le président - Patrick Roose
    14:15 h :                  Présentation messages clés du texte de vision  - par le Secrétaire d’Etat Philippe De Backer
    14:45 h :                  Discussion sur et autour de la Mer du Nord avec Piv Huvluv
    15:00 h :                  Table ronde avec les 3 présidents – Steven Degraer, Frank Maes et Gert Verreet
    15:30 h :                  Pause café
    16:00 h :                  Construire des ponts – les expériences des 3 participants à la trajectoire
                                       Krien Hansen, Thomas Sterckx, Anne Ignoul
    16:30 h :                  Discussion sur et autour de la Mer du Nord avec Piv Huvluv
    16:45 h :                  Explication poursuite du processus par Patrick Roose et Jan Mees 
    17:00 h :                  Fin suivie par une réception de networking
     
    Au plus tard pour lundi 11/12/2017 via le lien suivant https://vicky371.typeform.com/to/fBPNOS

Pages