La garde côtière veille sur la mer

Garde côtière

Actualités

  • 23.08.16

    Dès l'age de 16 ans vous pouvez suivre des cours chez WOBRA (West-Vlaams Opleidingscentrum voor Brandweer-, Reddings-, en Ambulancediensten) à Oostende, Brugge, Kortrijk ou Koksijde. Les cours sont organisés du septembre au mars et coûtent 175 euros. La durée est 43 heurs dont 25 heures pratique et 18 heures théorie. L'examen se compose de trois parties: théorie, pratique de natation, réanimation et secours et finalement un test de natation dans la mer. Quand vous réussiez pour les trois parties, vous recevez un diplôme "sauveteur en mer", valable pour trois ans.

    www.redderaanzee.be - www.redderaanzee.wobra.be

  • 19.08.16

    Notre partenaire garde côtière Flotte cherche un chef pour ses navires côtière/Ostende. Postuler est encore possible jusqu'au 31 août. 
    En savoir plus? http://www.welkombijvloot.be/c/vacatures/20534

  • 18.08.16

    La Province de Flandre-Occidentale, en collaboration avec Westtoer et Eneco Clean Beach Cup, offre des cendriers de plage dans les communes de la côte. La distribution des 50.000 cendriers gratuits se fait via les surf clubs, bars de plage, postes de secours et services touristiques.

    L'objectif est réduire la pollution que génèrent les mégots de cigarettes sur les plages et dans la mer, car ils mettent très longtemps à disparaître. Il faut compter de un à douze ans pour la destruction d’un mégot. Parqu'ils consistent en part de plastic non-biodégradable, ils ne se digèrent jamais au complèt. Pas agréable pour les autres estivants et nocif pour la flore et la faune.

    Les cendriers sont en carton et chaque exemplaire peut contenir une dizaine de mégots, qu'il ne reste plus qu'à jeter dans une poubelle en partant.

    http://www.west-vlaanderen.be/nieuws/Paginas/20160802_strandasbakjes_0430.aspx  

  • 17.08.16

    Le vendredi 19 août 2016, la base de Coxyde de notre partenaire garde côtière La Défense ouvrira ses portes au grand public. La base aérienne sera ouverte de 13 à 17 heures. Les visiteurs pourront faire plus ample connaissance avec l'unité ainsi qu'avec d'autres services fédéraux et régionaux. La 5e édition du Runway Run sera aussi organisée le même jour à 19 heures.

    Informations et enregistrement: www.mil.be 

  • 12.08.16

    Non, c'est interdit par la loi. D'ailleurs, ce n'est pas une bonne idée. Selon une recherche d'ILVO (l'Institut de recherche pour l'Agriculture et la Pêche) manger des moules cueillies sur la plage ou dans le port représente un risque sérieux pour la santé. Ces moules contiennent beaucoup de microbes qui peuvent causer des infections gastro-intestinales et plus de substances chimiques que les moules que vous achetez dans le supermarché.

  • 09.08.16

    714 enfants se sont égarés au littoral lors du mois juillet. Beaucoup des enfants portaient un bracelet avec leurs coordonnées et ont rapidement retrouvé leurs parents ou leurs accompagnateurs. IKWV (L'intercommunale de service de sauvetage de la côte de Flandre Occidentale) distribue les bracelets gratuitement par les postes de sauveteurs, les offices du tourisme, les postes de secours et les vendeurs de journaux.

    Lisez aussi 'Que fais-je si mon enfant se perd à la plage?'

  • 04.08.16
    Exercice de sauvetage

    Le 3 août, un exercice de sauvetage sur la plage d'Oostduinkerke (section de la commune de Koksijde)a eu lieu à l'initiative du gouverneur de Flandre Occidentale. Selon le scenario d'urgence six jeunes hommes prenaient la mer à bord d'un raft. L'un d'eux a ressenti un malaise. Un autre jeune s'est jeté à l'eau pour regagner la plage et alerter les services de secours.

    L'exercice s'est bien déroulé et tous les services, y compris quelques de nos partenaires garde côtière, ont été engagés. Un dernier exercice est encore prévu en septembre à Knokke. 

  • 02.08.16

    Le rapport d'activités 2015 de notre partenaire garde côtière Centre de Crise de SPF Intérieur est online. Lire plus.

  • 28.07.16

    C’est possible, mais veuillez en tenir compte qu’une distance de sécurité de 500 mètres a été établie.  Aucun navire ne peut s’approcher à moins de 500 mètres.

    Une seule exception est faite pour les navires qui ont demandé la permission préalable à la garde côtière, tels que les navires de l’operateur des éoliennes, les navires chargés des missions de contrôle, des navires de sauvetage, etc… Ces navires peuvent donc entrer le parc éolien.

    Un navire qui s’approche sans permission à moins 500 mètres est punissable.
    La centrale garde côtière (MRCC et MIK) est automatiquement alertée quand un navire entre la zone prohibée et la police de navigation est également informée.

  • 18.07.16

    Non, il ne faut pas avoir peur des méduses à notre côte. La plupart n'est pas dangereuse.

    A notre côte, quatre espèces apparaissent régulièrement: L'Aurélie: le nom est déduit du dessin en forme de quatre "oreilles" dans l'ombrelle. Ne pique pas. Vous pouvez les rencontrer dès le printemps jusqu'au début de l'été. 
    La Cyanée bleue: aussi une méduse du printemps. Cet espèce peut causer des lésions cutanées. 
    La Méduse Rayonnée: la méduse typique de l'été. Cette méduse possède un dessin marron et des tentacules longs. Peut causer des lésions cutanées sévères.
    Méduse chou-fleur ou poumon de mer: Une grande méduse bleue qui fréquente notre côte en fin d'été et en automne. Cette méduse ne possède pas de tentacules et ne cause pas des lésions cutanées. 

    Autrefois, en été, à notre côte, on trouvait aussi la méduse à crinière de lion. Cette méduse peut mesurer jusqu'à un demi-mètre. Normalement elles sont de couleur jaune, mais il y a aussi des exemplaires rouges. Ce type peut piquer sévèrement. Elles ne se sont plus vues depuis quelques ans.

    Les méduses ne sont pas des poissons, elles appartiennent au plancton. Elles ne savent pas nager et se laissent transportées par les courants et le vent, parfois être jetées sur la plage en masse. Elles se nourrissent de petits poissons et animaux planctoniques qui se retrouvent entre ses tentacules.

    Les méduses sont composées de 95 % d'eau avec une membrane autour. De cet aspect gélatineux vient la dénomination anglaise 'jelly'fish. Elles sont formées d'une calotte appelée ombrelle. En dessous de l'ombrelle il y a une cavité qui fonctionne en même temps comme bouche et estomac. Sur les bords de l'ombrelle sont attachées les tentacules.

    Bien qu'il soit connu que les méduses peuvent s'échouer sur nos côtes à différentes périodes de l'année, la dynamique de population de ces espèces n'est toujours pas complètement comprise d'un point de vue scientifique.  Vous pouvez aider les scientifiques par rapporter des observations des méduses sur kwal@natuurwetenschappen.be (nombre limité) ou mrcc@mrcc.be (en masse). 

    Lisez plus sur les piqûres des méduses.

    Remerciements: Francis Kerckhof, IRSN/DO Nature